les restos du coeur de la Gironde

les restos du coeur de la Gironde

Le PEAD
nous avons été entendus !

Nous tenons à vous faire part de l’excellente nouvelle concernant le Plan Européen d’Aide aux plus Démunis qui nous a été annoncée par le Premier ministre dans la lettre ci-jointe : outre les 10 millions d’euros mobilisés à titre d’aide exceptionnelle, la France disposera désormais pour 2009 de 77,88 millions d’euros au titre de ce programme européen, soit une augmentation de près de 27 millions d ’euros par rapport à l’année précédente.

Coluche et les stocks européens
Pour mémoire, le Plan Européen d’Aide aux plus Démunis (PEAD) a été créé à l’initiative de Coluche qui est intervenu devant le Parlement européen en février 1986. Le créateur des Restos demandait que les stocks européens, qui à l’époque s’accumulaient, soient ouverts aux associations d’aide aux plus démunis. A la suite de cette démarche, le Conseil européen institua, en 1987, le PEAD. Les réformes successives de la Politique Agricole Commune (PAC) ont conduit progressivement à la réduction, voire à la disparition de ces stocks. Aujourd’hui, le PEAD est essentiellement devenu une somme d’argent attribuée à chaque Etat bénéficiaire.les écus

Le PEAD menacé
Avec la fin des excédents agricoles, la hausse des besoins, l’augmentation du nombre de pays attributaires et l’explosion du prix des matières premières agricoles, il convenait de réformer de manière urgente le PEAD sous peine de voir sa disparition.

Un fort encouragement
La décision de la commission européenne, relayée dans cette annonce du Premier ministre constitue pour les quatre associations françaises attributaires, la garantie qu’elles pourront toujours compter sur l’aide européenne pour porter secours et assistance aux personnes démunies.
Ce résultat est le fruit d’un travail de longue haleine engagé par les Restos afin de sauver le PEAD. Ce fut d’abord l’invitation faite à Mme M. Fisherboel, commissaire européenne en charge de l’Agriculture, de venir dans un centre des Restos afin d’apprécier concrètement l’importance de l’aide de l’Europe. Puis, une longue série d’entretiens et de négociations avec les autorités françaises et européennes.
Aujourd’hui, à la veille d’une campagne qui s’annonce difficile du fait de la crise économique, cette nouvelle est un formidable encouragement à poursuivre sans relâche notre combat contre la misère.

lire aussi :